Pour toi je peux devenir Gérard Depardieu

by MAUVAIS

/
  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    39 minutes et 39 secondes. 10 plages. "Le meilleur album sorti depuis des lustres" La presse.

    Includes unlimited streaming of Pour toi je peux devenir Gérard Depardieu via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €10 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
Vengeance 03:09
Vengeance : J’ai compris Que tu te moquais de moi Dans ma vie Tu en as fait des dégâts Des soucis, J’en ai eu plus qu’il ne m’en fallait Bien plus qu’il ne m’en fallait Des ennuis J’en ai eu par dessus la tête Bien au dessus de la tête Mais la vengeance est un plat qui se mange froid Tu vas t’en mordre t’en mordre les doigts Mais la vengeance est un plat qui se mange froid Tu vas t’en mordre t’en mordre les doigts Je sais bien Que tu t’es payé ma tête Puisqu’enfin Aujourd’hui je me sens bête Des tracas J’en ai eu en veux-tu en voilà En veux-tu en voilà Des nuits blanches, crois-moi Je n’ai connu que ça Jamais connu que ça Mais la vengeance est un plat qui se mange froid Tu vas t’en mordre t’en mordre les doigts Mais la vengeance est un plat qui se mange froid Tu vas t’en mordre T’en mordre les doigts Des soucis Des ennuis Des tracas Des nuits blanches...
2.
Trop Vite et Sans Pitié : T’as pas changé, putain, t’as pas changé, moi j’ai changé mais toi t’as pas changé J’ai grossi, j’ai perdu mes beaux cheveux frisés, regarde, il ne reste presque rien Puis j’ai l’air fatigué, t’as vu, je suis devenu tout mou, tout flasque, vide et ratatiné Mais toi t’es toujours à peu près pareil, vif, jeune, grand, beau et le regard serein Et pourtant je me croyais malin, y’a trente ans, toujours à côté de toi sur les bancs J’y croyais en mon destin, je pensais que ça irait, que je m’en sortirais toujours Que j’avais toutes mes chances, des grandes idées, des trucs pas cons, parfois marrants Qu’avec un peu d’astuce, y’avait moyen de mieux s’en sortir dans la vie que dans la cour Tu t’en souviens, hein, tu t’en rappelles, je te disais les cons c’est pas nous, c’est eux Ils viendront pleurer à nos pieds quand ils n’auront plus rien, quand ils seront malheureux Mais le temps... Mais le temps... Mais le temps... ... passe toujours trop vite et sans pitié Mais le temps... Mais le temps... Mais le temps... ... passe toujours trop vite et sans pitié T’as pas changé, putain, t’as pas changé, moi j’ai changé mais toi t’as pas changé J’ai grossi, j’ai perdu mes beaux cheveux blonds, regarde, ils se sont quasi tous envolés Finalement, de nous deux, c’est toi qui t’en es le mieux tiré, t’as tout gagné, tout gagné Je parlais trop et t’écoutais tout, tu ne m’as jamais dit que je ferais mieux de la fermer D’aller de l’avant, de fermer ma gueule et rendre les coups, putain, rentrer dans le lard Fermer ma bouche et puis surtout montrer les dents à tous ces cons qui sont devenus tout ce que je déteste toujours au fond Des blaireaux en 4 fois 4, des parvenus, des flics, des politiques ou des patrons connards Des gens qui ont compris que le pouvoir c’est d’avoir, de prendre sans jamais rendre D’écraser tout sur leur passage, laisser couler le sang, laisser couler le temps Car le temps... Mais le temps... Mais le temps... ... passe toujours trop vite et sans pitié Car le temps... Mais le temps... Mais le temps... ... passe toujours trop vite et sans pitié T’as pas changé, putain, t’as pas changé, moi j’ai changé mais toi t’as pas changé J’ai grossi, j’ai perdu mes beaux cheveux longs, regarde, il ne reste pratiquement rien Et puis au fond, qu’est-ce que j’ai fait ? Dis-moi hein ? Qu’est-ce que je vais laisser ? Ils sont passés où tous ces grands projets qu’on avait, avant, quand on avait faim ? Toi tu as choisi de suivre le monde, d’aller là où tu pouvais rentrer et surtout y rester Tu as été malin, tu as su te rendre utile puis t’es devenu indispensable, un pilier Pas trop fort, pas trop grand et surtout pas trop petit, t’as tout compris, tout compris Et moi je rêvais, je me croyais utile, indispensable, nécessaire, compris et accepté Mais en fait rien du tout, je suis à peine toléré par un système dont je ne fais pas partie Et qui me rejettera quand il voudra, tu vois, ce n’est qu’une question de temps... Car le temps... Mais le temps... Mais le temps... ... passe toujours trop vite et sans pitié Car le temps... Mais le temps... Mais le temps... ... passe toujours trop vite et sans pitié
3.
Tout nouveau 03:46
Tout Nouveau : C’est vrai, j’ai tout cassé C’est vrai, j’ai tout raté Mais j’étais sale, tout crotté Oh j’étais salement amoché J’ai tout détruit, tout démoli Tout mis par terre, anéanti Puis je suis resté dans mon lit et J’ai dormi le jour et la nuit C’est vrai, j’étais tout caché C’est vrai, puis j’ai tout gratté Mais tout était trop dégradé Oh tant de couches à enlever J’ai tout vidé, tout sorti Tout mis dehors sans préavis Aux tampons Jex par pack de six J’ai tout lavé jour et nuit Je me suis fait tout nouveau Reconstruit à l’identique Architecte puis maçon Entrepreneur commanditaire Je me suis fait tout beau Avec mes manies et mes tics Mais j’ai retenu les leçons Tout est maintenant bien plus clair Mes fondations sont en béton Mes planchers en bois de tronc Mes murs couverts de plâtre blond Des poutres traversent mes plafonds L’électricité mieux canalisée Gaz et eau, à chaque palier Triple vitrage et porte blindée Contre tout sentiment d’insécurité Mes tuiles parfaitement disposées Pour éviter les fuites, un peu superposées Ma toiture est garnie d’une jolie cheminée Qui t’envoie parfois des signaux de fumée Les reçois-tu seulement, les vois-tu ? Ils disent que j’ai fait tout ce que j’ai pu Que tu seras toujours la bienvenue Que rien n’était vraiment perdu
4.
Boîte noire 05:09
Boîte Noire : Alors comme chaque soir je suis là depuis tôt Et puis comme toujours je resterai jusqu’à tard Ni affreux ni afro noyé dans mon porto Seul blanc parmi les noirs je déguste mon cafard Naviguant solitaire sur mon triste radeau Je me laisse chavirer tout en me tenant chaud Rien de rien de rien de rien rien de rien Na na na na na na na na na na na na Plus din plus din plus din plus din din Portaaaaaaaaance que tous ces ptits moments passés (avec toi) Je suis venu pour voir en étant sûr de ne voir Rien d’autre que quelques paires de fesses Je suis bien camouflé tout au fond de ce bar Ou toute l’Afrique s’amasse un peu comme à la messe Youssou, Fela, Femi bercent mes idées noires Et Vieux Farka Touré fait danser ma tristesse Rien de rien de rien de rien rien de rien Na na na na na na na na na na na na Plus din plus din plus din plus din din Portaaaaaaaaance que tous ces ptits moments passés (avec toi) Na na na na na na na na na na na na na Na na na na na na na na na na na na na Na na na na na na na na na na na na na Na na na na na na na na na na na na na Rien de rien de rien de rien rien de rien Na na na na na na na na na na na na Plus din plus din plus din plus din din Portaaaaaaaaance que tous ces ptits moments passés (avec toi) Qui s’approchera trop près lira dans mon regard Des nouvelles un peu sales et des histoires banales Que je cache comme je peux derrière un fin brouillard Tu n’y trouveras rien qui ira dans les anales Mieux vaut laisser tout ça enfoui dans ma boîte noire Mieux vaut me laisser là enfoui dans cette boîte noire
5.
Non 03:17
Non. Non... Non... Non... Non... Non non non non non Non non non non non Je ne danserai pas ce slow avec toi Non non non non non Non non non non non Je ne danserai pas ce slow avec toi Il n’en est pas question crois-moi Je ne danserai jamais de slow avec toi Car vois-tu je ne t’aime pas... du tout Je ne t’aime pas Je ne t’aime pas
6.
Jeunes et jolis : Elle, Jeune et Jolie, Cosmo, polie, mais hautaine Femme actuelle, Glamour, Jalouse mais Zen 20 ans, Muteen, Femme d’Aujourd’hui avant tout Causette pour attendrir, Be pour faire Envy c’est chou C’est une gazelle de magazine Rêve de magasins, de limousines Changer le beure en margarine Et sortir avec ses copines Lui, Homme Premium, Optimum, Maximum Il fait son Numéro, c’est un Playboy en somme Inrockuptible, pour L’Equipe, c’est un mec de Première Têtu il est un peu Mickey à ses heures, fier Il a sa gazelle de magazine Rêve de magasins, de limousines Changer le beure en margarine Et il drague un peu ses copines Puis ce fut le Choc, plus de Nous Deux, plus d’Union Il l’a vue avec Elle, en Public, dans tous les Gala, oh non Marianne & Marie-Claire, devant 30 millions d’amis, y’a pas Photo Voici qu’il est cocu, de son Point de Vue, le couple OK K.O Adieu gazelle de magazine Plus de magasins, de limousines Elle a choisi le beure et la margarine Et elle sort avec sa copine
7.
Les mots 03:31
Les mots : Les mots, ne viennent pas tout seuls, tu sais Comment trouver, ceux qui te feront dire “je t’aime” Les mots ne viennent pas tout seuls Les mots, ne viennent pas tout seuls, tu sais C’est tout ce que j’ai trouvé pour te dire que je t’aime, Les mots ne viennent pas tout seuls. Je suis juste un musicien Et les poèmes sont mes copains Impossible de trouver les mots Pour t’ouvrir mon Coeur et Espérer un baiser Car tu sais Les mots, ne viennent pas tout seuls, tu sais Comment trouver, ceux qui te feront dire “je t’aime” Les mots ne viennent pas tout seuls C’est juste une petite chanson Je l’ai faite avec passion N’y cherche rien qui ne s’y trouve pas, oh oh Elle dit juste que je te veux pour moi Oh je t’en prie crois-moi Les mots, ne viennent pas tout seuls, tu sais Comment trouver, ceux qui te feront dire “je t’aime” Les mots ne viennent pas tout seuls Ce n’est pas si simple Les mots ne viennent pas tout seuls Les mots, ne viennent pas tout seuls, tu sais Comment trouver, ceux qui te feront dire “je t’aime” Les mots ne viennent pas tout seuls
8.
Biarritz 04:33
Biarritz : Et on quitterait ce monde en crise On pourrait se retrouver à Biarritz Se laisser glisser sans faire de vagues Vers les transats en face du Ritz Le plus loin possible des kids On se laisserait couler, sans blague Au fond de quelques verres de Spritz Au son d’Aphex Twin et ses beats Boire un capuccino seul avec toi Au bar du coin juste là ici en bas C’est ce que tout le monde veut Etre vu avec toi, à deux Mais moi, je suis plus ambitieux Je vois plus loin, je ne vois que toi On prendrait la poudre d’escampette Pour pimenter nos vies si ternes En camion en moto en mobylette 1000 kilomètres au cul des bennes Pour finir seuls sous le soleil d’ Espelette Personne à nos basques qui nous retienne Foutons le camp, viens, soyons pas bêtes Prenons les monts, prenons les plaines Boire un capuccino seul avec toi Au bar du coin juste là ici en bas C’est ce que tout le monde veut Etre vu avec toi, à deux Mais moi, je suis plus ambitieux Je vois plus loin, je ne vois que toi Ils iront se faire voir chez les Grecs Pour quelques huîtres sur les rochers Côte à côte sur la côte de Perros-Guirrec Nez à nez au fond de tulipes de rosé Ils seront loin ces pauvres mecs Qui se voyaient déjà fiancés Mais c’est moi qui suis là sur ma chaise en teck A t’étudier de la tête aux pieds Et te dire… Des plus ultra tu es le neck Boire un capuccino seul avec toi Au bar du coin juste là ici en bas C’est ce que tout le monde veut Etre vu avec toi, à deux Mais moi, je suis plus ambitieux Je vois plus loin, je ne vois que toi
9.
Mes cliques 03:48
Mes cliques : Tu as balancé toutes mes cliques Moi j’en avais ma claque Tu as dépensé tout mon fric Je vais vivre d’arnaques Tu as préparé mes valises Ne crois pas que ça me heurte Tu as brûlé toutes mes chemises Je porterai des T-Shirts Je serai mieux, crois-moi Seul au fond des bois Qu’ici avec toi hahaha Comme un ours en liberté Je saurai me débrouiller Vivre du miel des abeilles Surtout loin de ton fiel Mal léché Malotru Mal fichu mal foutu Tu croyais mon coeur pur Mais je suis une ordure Tu as voulu me faire la leçon En me foutant à la porte T’ as déchiré mes pantalons Je porterai des shorts Je serai mieux, crois-moi Au fond d’une prison Qu’ici aux abois Hahahaha Je serai mieux, crois-moi Au fond du ruisseau Qu’ici à faire le beau Hahahahaha Comme un saumon en caleçon Je remonterai la rivière Je suis beaucoup trop fier Pour être un bon garçon Ma chair rosée, parfumée Cachée sous des écailles Il ne faut se tromper Je suis une racaille
10.
Johnny 03:06
Johnny : Quand le soleil brillait et coulait sur ta peau Je n’avais qu’une envie celle de m’allonger aussi Couché au bord de l’eau, regarder les pédalos Ils avaient des prénoms, Mario, Stéphane et Luigi Depuis tout ce temps à t’observer d’en haut Me demandant comment te rejoindre jusqu’ici Poussé par la chaleur et les plis de ton maillot Je serais descendu en siflant comme un canari L’été J’étais Alité A l’idée De t’aimer De t’aimer De t’aimer Comme Johnny Comme Johnny Comme Johnny Hallyday…Hallyday…Hallyday… De t’aimer… De t’aimer...De t’aimer... Ces deux semaines en juillet au bord du lac de Côme M’ont semblé si longues et sont passées si vite Vieil enfant déjà mûr mais pas encore un homme Maudissant mes parents et l’année 68 Me demandant comment te faire mordre la pomme Dans mon mirador chambre 18 hôtel Beau-Site J’élaborais des plans dignes d’un conseiller en com Espionnant tes baignades, suspendue à ta frite

about

Illustration © Aurélie William Levaux

Paroles de Christophe Enclin et Musique de Calogero Marotta.
Joué et chanté par Calogero Marotta, Patrick Schouters et Christophe Enclin.
Choeurs : Les Mauvaises (Caroline Dehareng, Flore Mercier et Marie Halleux)

Enregistré par Calogero Marotta et John Roo chez Koko Records.
Batteries jouées et enregistrées par Patrick Schouters.
Mixé par John Roo chez Koko Records.
Masterisé par Pieter De Wagter chez Equus.
Produit et édité par Wet Bear.
Anorak Supersport.

credits

released February 24, 2016

license

all rights reserved

tags

about

MAUVAIS Belgium

MAUVAIS est un groupe musical chantant en français. Les membres du groupe sont Calogero Marotta, Christophe Enclin, Patrick Schouters, Marc Van Den Broek, Anne-Claude Dejasse et France Cartigny. Les illustrations sont de Steve Michiels, Dominique Goblet et Aurélie William Levaux. ... more

contact / help

Contact MAUVAIS

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like MAUVAIS, you may also like: